Coopagri Bretagne à propos de Sécurit'Lait - juillet 1996

Le tarissement période privilégiée pour lutter contre les mammites

Coopagri Bretagne - juillet 1996

Les objectifs du tarissement

La période de tarissement permet le repos physiologique de la mamelle. L’arrêt de la lactation assure également l’utilisation exclusive des nutriments pour la croissance du veau et la reconstitution des réserves de la vache.
Le traitement antibiotique intramammaire au tarissement a un double objectif : Le premier est d’éliminer les infections de la mamelle responsables des mammittes subcliniques au tarissement. Ces mammittes cachées se traduisent par des taux cellulaires élevés à partir du vêlage et leur guérison est plus efficace et moins coûteuse hors lactation.
Le second objectif est d’empêcher de nouvelles infections de s’installer surtout pendant les trois premières semaines du tarissement.

Les règles essentielles pour un bon tarissement.

Réduire l’alimentation et arrêter les concentrés 8 jours avant le tarissement.
Vérifier l’absence de mammitte clinique ; ne tarir qu’une mamelle saine.
Tarir brutalement en une seule fois ( limite les infections).
Traiter toutes les vaches avec un antibiotique intramammaire hors lactation (durée d’action minimale 3 à 4 semaines).
Respecter une hygiène rigoureuse lors du traitement.
Isoler la vache de l’ambiance de la traite.
Rationner le jour du tarissement.
Contrôler l’état sanitaire de la mamelle dans les jours qui suivent (possibilité de mammitte aiguë au tarissement).

L’alimentation pendant le tarissement doit :
- apporter du fourrage grossier,
- être équilibrée (UF, PDI, Minéral « vaches taries »),
- permettre d’éviter un amaigrissement de la vache,
- permettre d’obtenir un état d’engraissement au vêlage de 3,5-4.

L’objectif de durée de période sèche : 50 à 70 jours.
- durée standard de tarissement moyen : 60 jours,
- 50 jours pour une 4e lactation à intervalle vêlage
- vêlage supérieur à 12 mois.
- 70 jours pour une primipare à plus de 20 kg de lait moins de 100 jours avant le terme.

Préparation à la lactation

En cas d’isolement pendant le tarissement, réintroduire la vache dans le troupeau 2 à 3 semaines avant vêlage pour l’adaptation à la hiérarchie du troupeau et faire une transition alimentaire. Pour les fortes productrices, apporter 1 à 2 kg de concentrés de production dans les 15 jours avant vêlage. En cas de fièvre vitulaire, possibilité d’arrêter les minéraux 15 jours avant vêlage.

Les inhibiteurs

Il faut savoir que les médicaments intramammaire au tarissement sont la deuxième cause d’inhibiteurs et représentent 31% des cas de résidus antibiotiques retrouvés dans le lait. Pour éviter la livraison accidentelle du lait d’un animal tari :
- identifier les taries (bracelet…) et isoler,
- prévenir le remplaçant,
- proscrire le double tarissement ;
- en cas de vêlage prématuré, la durée du retrait du lait est allongée ; elle est de 14 jours (28 traites)
- n’utilisez pas n’importe quel produit de tarissement. En fonction des antécédents pathologiques de votre élevage, prenez contact avec le vétérinaire chargé de l’application du programme sanitaire de votre élevage.